LA CAUSE DU MOIS ♡

Participer au bien-être de la collectivité fait partie de notre mission d’entreprise, c’est pourquoi nous avons instauré le programme La cause du mois. À chaque mois, nous sélectionnons une cause qui nous touche particulièrement et pour laquelle nous désirons amasser des fonds. L’histoire de la cause ou de la personne concernée vous est présentée : ses besoins particuliers, les implications pour son entourage, et à quoi serviront les fonds amassés. Pour chaque commande effectuée en ligne, 1,00$ ira donc directement à La cause du mois. C’est notre façon de tisser, avec vous, une communauté d’entraide et de soutien.

OCTOBRE ♡ ÉLI-NOAM

Bonjour!

Mon nom est Éli-Noam, j’aurai 9 ans en novembre et je suis un véritable rayon de soleil pour tous ceux qui ont la chance de me connaître ou de me côtoyer. Toujours de bonne humeur, très coquin, j’aime être entouré de gens, jouer dans l’eau, jouer dans le sable et quand je peux mélanger l’un dans l’autre, c’est le paradis!

Lorsque je sors de chez-moi, je ne passe pas inaperçu (de toute façon, je suis tellement beau, comment voudriez-vous qu’on ne me remarque pas? :))… Plus je grandis, plus les gens s’aperçoivent rapidement que je suis « différent ». En effet, j’ai plusieurs particularités! Mes parents disent que la vie voulait s’assurer qu’ils restent en forme et ne s’ennuient jamais tandis que de mon côté, je pense que c’est ce qui fait la majeure partie de mon charme!

Même si je grandis, ayant une déficience intellectuelle sévère, je demeure un petit bonhomme dans un corps de grand. On compare mon développement à celui d’un enfant de 2-3 ans. Je suis non-verbal, mais je parviens à dire quelques sons et à me faire comprendre par mes proches. Je dois aussi composer avec une épilepsie réfractaire. Cela signifie donc que, malgré mes 4 anti-épileptiques, malgré le port d’un stimulateur du nerf vague, nous ne sommes jamais parvenus à trouver de solution à mes crises. C’est ce qui est le plus triste parce que c’est imprévisible et insécurisant.

Ma réalité est donc composée de plusieurs crises d’épilepsie chaque jour.  J’ai d’ailleurs dû passer 10 jours aux soins intensifs du CHU Ste-Justine en juin parce qu’on ne parvenait plus à arrêter les orages dans ma tête.  Ça a été toute une épreuve! Maman, papa et mon grand frère ont craint le pire, mais j’ai une fois de plus démontré à tout le monde que je suis un vrai super-héros.

Mes parents ont décidé de quitter le Lac-St-Jean, il y a 4 ans, pour me permettre d’avoir accès à une école spécialisée et pour se rapprocher de mes spécialistes montréalais, considérant mon état de santé instable et mes nombreux rendez-vous. Nous sommes donc maintenant dans la région de Lanaudière. Cet énorme saut dans le vide, qui nous a demandé beaucoup de courage et d’adaptation, s’est avéré être le meilleur choix de notre vie!

Dans la vie courante, je porte une couche, je n’ai aucune conscience du danger, j’ai une voix plus puissante que celle de Marc Hervieux, j’ai peu de concentration, je ne joue pas beaucoup seul, j’ai une démarche ataxique et des problèmes d’équilibre, j’adore manger en utilisant mes mains et… je fais des crises d’épilepsie à travers ça! Étant curieux et de plus en plus fort physiquement, je grimpe sur tout ce que je peux grimper et je peux partir en courant si quelque chose m’attire plus particulièrement (un camion, un chien, etc.).

Voilà pourquoi mes parents disent qu’ils ne s’ennuient pas : je demande une supervision en tout temps!

Lorsque l’entreprise Écogriffe nous a offert un coup de pouce en nous remettant une partie des recettes de leurs ventes du mois, nous avons été vraiment touchés par l’initiative. C’était difficile de refuser, d’autant plus que mes parents cherchent toujours à sécuriser mon environnement à la maison afin de répondre à mes besoins le mieux possible. Notre prochaine étape, ce sera de refaire une nouvelle galerie arrière, à la hauteur du sol. Je n’y comprends rien, mais apparemment, ils n’aiment pas me retrouver debout, sur les rampes, à 8 pieds du sol!

Merci à toutes celles et ceux qui achèteront les magnifiques produits de Écogriffe, m’aidant du même coup et aidant aussi d’autres causes. Merci aussi à l’entreprise pour sa sensibilité et sa grande générosité.

Éli-Noam Quessy

SEPTEMBRE ♡ JEANNE

Cancer sarcome (utérus)

  • La maman de Jeanne a vite remarqué que sa fille n’allait pas bien. Elle a consulté trois fois à l’urgence avant de la voir transférée à Ste-Justine. Depuis le 27 juillet que la belle petite Jeanne est aux soins intensifs et se bat contre cette maladie. Son état de santé s’est vite détérioré :  les médecins ont dû la mettre sur respirateur et l’intuber à son arrivée, car sa pression et sa respiration n’étaient pas bonnes. Ils ont aussi dû mettre la belle puce dans un coma artificiel pour qu’elle reste calme puisqu’un cathéter a été posé dans son cou pour faire une dialyse.
  • Ces évènements n’étaient que le début d’une suite de problèmes. Lors des tests, une infection au niveau de la vessie a été détectée. Jeanne ne faisant plus pipi, une sonde lui a été installée, mais malheureusement, une opération de la vessie sera nécessaire pour l’aider. Cette infection additionnelle ne donne pas le coup de main dont Jeanne a besoin. Bien au contraire, de l’urine a été retrouvée dans ses reins, ce qui lui cause des douleurs. Aujourd’hui, ses reins ne fonctionnent qu’à 20% de leur capacité. Du fentanyl a été prescrit pour soulager un peu la belle cocotte. À ce jour, Jeanne est encore gavée car elle ne peut ni manger ni boire ; il lui arrive encore de vomir ce qui lui est administré. Les parents attendent avec impatience les résultats des tests génétiques qui prendront 4 semaines. Un scan est aussi attendu.
  • Du côté de la maman, qui attend présentement son deuxième enfant, une amniocentèse devra être effectuée pour savoir si le bébé a la même maladie. L’avenir de bébé #2 est encore incertain : seuls les nombreux tests à venir nous le diront.
  • Maman et papa sont présentement en arrêt de travail pour accompagner leur belle fille dans cette difficile épreuve. Énormément de choses en suspens pour cette belle famille déboussolée. Les prochaines semaines seront extrêmement difficiles et stressantes. Pouvoir soutenir la famille financièrement pendant ce moment pénible ne serait qu’enlever une petite dose de stress.
  • Mise à jour 22 août 2021 : Après s’être présentés à l’urgence mardi, nous avons été hospitalisé et Jeanne a eu une nephrostomie (trous dans les reins) pour qu’elle puisse uriner dans des sacs. Elle était en insuffisance rénale encore. Elle est maintenant stable et a eu sa chimiothérapie. Prochaine chimio dans quelques semaines. En attendant, on espère retourner à la maison bientôt!

Une cause vous tient à ♡

Vous êtes un parent ou un ami d’une personne dans le besoin? Une cause vous tient particulièrement à coeur et vous aimeriez nous la soumettre?
Il nous fera plaisir de vous lire et d’inclure votre demande à notre liste de causes à soutenir! Parce que c’est en s’unissant qu’on fera une différence!

Start typing and press Enter to search

Panier