LA CAUSE DU MOIS ♡

Participer au bien-être de la collectivité fait partie de notre mission d’entreprise, c’est pourquoi nous avons instauré le programme La cause du mois. À chaque mois, nous sélectionnons une cause qui nous touche particulièrement et pour laquelle nous désirons amasser des fonds. L’histoire de la cause ou de la personne concernée vous est présentée : ses besoins particuliers, les implications pour son entourage, et à quoi serviront les fonds amassés. Pour chaque commande effectuée en ligne, 1,00$ ira donc directement à La cause du mois. C’est notre façon de tisser, avec vous, une communauté d’entraide et de soutien.

FÉVRIER ♡ LAURIE*

L’histoire de Laurie*

*Laurie est un prénom fictif. Elle a été prise dans un tourbillon plus grand qu’elle, victime de fraude par ce qu’elle croyait être une grande amie, et obligée de s’en défendre jusqu’à aller en cours alors qu’elle n’avait que voulu aider, sa situation nous a profondément touché. On a tout de suite senti sa grandeur d’âme et la détresse qui a accompagné toute cette situation. Maman d’un garçon ayant eu de gros ennuis de santé dans sa jeunesse, maintenant rétabli mais fragile, Laurie a été victime par le passé d’un accident qui lui a laissé des séquelles l’empêchant de travailler comme elle le voudrait, cette fraude est donc venue en rajouter une couche qui n’était pas nécessaire. Comme l’histoire est présentement en attente de procès, on ne peut dévoiler plus de détails, mais cette aide lui offrira très certainement un petit répit dans cette aventure pour l’aider à retrouver un semblant de vie normale.

JANVIER ♡ LA COMMUNAUTÉ DE SIARGAO AUX PHILIPPINES

L’ÎlE A ÉTÉ COMPLÈTEMENT DÉVASTÉE PAR L’OURAGAN ODETTE LE 16 DÉCEMBRE 2021

Message de Marie-Claude Toutant, originaire de Trois-Rivières, qui est présentement à Siargao aux Philippines et qui a survécu à l’ouragan Odette.

 

Je suis vivante et en sécurité. J’écris d’un téléphone satellite que j’ai trouvé.

L’ouragan à détruit l’île au complet. Par miracle, ma maison est encore debout. L’endroit où j’avais trouvé refuge a perdu son toit, mais le reste était en ciment.

J’ai de l’eau, de la nourriture et tout le monde s’entraide. Malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui a cette chance. Plus de 25 000 personnes n’ont plus rien et se nourrissent de coconuts qui sont tombés.

Il faut partager ce message pour que les gens sachent que c’est l’apocalypse ici et que nous n’avons pas d’aide de l’extérieur. Les médias d’ici filtrent l’information. On n’a pas encore les détails sur ce qui s’est passé, mis à part que Odette était la plus grosse tempête sur terre. On ne connait pas le nombre de morts encore.

Je reste sur l’île pour aider la communauté à se rebâtir et pour aider les gens qui sont dans le besoin. J’ai été chanceuse. Très chanceuse!

Ma belle amie Sophia Desfossés à eu la gentillesse de faire un GoFundMe pour venir en aide à la communauté de Siargao.

Je peux vous promettre que TOUS les dons iront aux locaux. Sans intermédiaire.

Ils ont besoin de matériaux pour reconstruire leur maison, d’eau potable, de nourriture et de médicaments principalement.

La situation est urgente!!!

Partagez et si vous le pouvez, faites un don.

DÉCEMBRE ♡ FLORENCE

LA PRINCESSE GUERRIÈRE

Le 31 mai, le tragique diagnostique tombait: gliome diffus du tronc cérébral. C’est une tumeur au cerveau qui empêche le liquide céphalo-rachidien de s’écouler et qui cause de la pression dans la petite tête de Florence, 5 ans.

Ce cancer est rare et pour l’instant incurable. Par contre, si elle est acceptée, Florence suivra un traitement expérimental aux États-Unis, pour se débarrasser de cette tumeur. Évidemment, le manque de travail, le voyagement, les stationnements, les repas et éventuellement le traitement aux États Unis, ça a un coût ! Ses parents, Stéphanie et Sébastien, ont besoin d’aide.

 

Suivez le groupe facebook: Florence et son armée contre le DIPG

Publication de la mère de Florence expliquant sa maladie:

 

DIPG….GITC (acronyme francophone).

Qui vole les fonctions de l’enfant, une à la fois, en laissant l’enfant pleinement conscient qu’il perd tout.

C’est un monstre. Un horrible monstre. Qui prend un enfant en parfaite santé et le détruit une fonction vitale à la fois pendant 9-12 mois, jusqu’à lui voler sa vie. Un monstre qui n’a encore aucune cure. Pendant qu’on se chicane mondialement sur des bagatelles, ce monstre vole des enfants en toute impunité. Il n’existe aucune cure. Soit ils sont dans les statistiques de 9-12 mois, soit ils sont une exception, qui apprennent à vivre avec le mot « stabilité ». Le mot guérison n’existe pas encore. Pas de cloche à sonner encore non plus.

 

Ma guerrière a déjà perdu l’usage du bras droit. Et sa démarche est plus qu’incertaine. Elle passe une grande partie de sa vie dans sa poussette adaptée que des amis nous ont gentiment prêté.

Il y a 5 mois, elle courait encore partout dans la cours. Elle montait des escaliers en continu. Comme un adulte.

5 mois.

Puis. Survient des moments magiques. Des moments de guerrière.

Ce qui peut sembler être des enfants qui montent à 4 pattes deviens un miracle dans notre monde. Du genre qui donne un tsunami d’espoir.

On le prend. On le savoure. On le met en mémoire pour toujours.

C’est ça notre nouvelle réalité.

Un cauchemar dont on ne se réveille pas.

En passant, bébé sœur est aussi capable de monter « debout ».

Mais, l’esprit d’entraide entres mes filles surpasse tout. Les deux sœurs s’adaptent à Flo. Elles sont une équipe. Soudées. Qui se chicanent comme des sœurs , évidemment. Mais, qui se tient contre vents et marées.

Mais, on va de le dire. Le cancer, ça brise tout le monde dans une famille.

NOVEMBRE ♡ ANTOINE

(AVEC UN GRAND A)

Je vis à présent dans un manoir et mon petit prince lui vit dans un incubateur…
J’ai été transféré d’urgence à l’hôpital juif de Montréal le 14 septembre dernier. Le 16 septembre à 9h54 je donnais naissance à un petit garçon qui n’avait qu’à peine 24 semaines de gestation avec un poids de 600 grammes : Le petit Antoine avec un grand “A” venait au monde .. l’Amour tout court venait de voir le jour .
Dès ta deuxième journée de vie ton père et moi avons dû faire un choix terrible après l’hémorragie à tes poumons (les Médecins nous ont avisés que le médicament qu’ils te donneraient pour tenter de t’aider pouvait t’aider mais aussi t’être fatale ) le pire choix qu’un parent doit faire selon moi : « est-ce qu’on le réanime coûte que coûte ou on le laisse aller .. comment voyez vous ca ? »

 

Ouffff … nous venions d’entrer brutalement dans la réalité de la prématurité…..
Depuis je t’ai vu impuissante trop de fois passer à un cheveu de la mort … je t’ai vu bleu , je t’ai vu gris , sans air , ton cœur en train de s’étreindre, voir l’équipe entière à vouloir te sauver, l’incubateur ouvert …”laissez passer maman , laissez passer maman pour qu’elle vienne rassurer Antoine “ crie l’infirmière qui me voit derrière la scène et vient me chercher voyant mon état de panique.

 

Oui j’ai paniqué plusieurs fois, j’ai pensé que j’allais mourir de peine , tellement angoissée que j’allais devenir folle , que mon cœur ne tiendrait pas le coup et je sais que si la vie veut bien de toi je vivrai ceci encore pendant plusieurs mois…. nous sommes toujours là tout les deux & j’espère du plus profond de mon coeur sortir d’ici en février avec toi vivant . Toi plus fort et grand que nature et moi t’accompagnant du mieux que je peux avec tout mon Amour…

 

29 ieme jour de vie aujourd’hui ou plutôt de lutte pour ta vie mon fils ; il s’est passé tant de choses depuis … hémorragie aux poumons ,sang au cerveau ,grade 2 , garde 4, infections, piqûres par dessus piqûres , prises de sang , gaz, cathéters , lignes centrales , intraveineuses, sucre trop haut dans le sang , caféine, insuline , stéroïdes , hémoglobines basses , transfusions sanguine, transfusion de plaquettes , péricardite, tests de toute sortes , échographies, rayons X , ponctions lombaires , ventilateurs, moniteurs et alarmes qui n’en finissent plus ; oxygène , saturation , pouls … transfert vers un autre hôpital après 15 jours de vie car les médecins ne savaient pas ce que tu avais alors ils nous avons été transféré à l’hôpital pour enfants de Montréal où tous travaillent à trouver ce que tu as (néonatalogistes, généticiens, infectiologues, chercheurs , nutritionnistes, supers infirmières, spécialistes des organes.. etc ) ils n’ont pas encore trouvé depuis … on espère toujours.

 

Mon beau chaton d’amour je suis là chaque jours à tes côtés et c’est là ma plus grande source de bonheur . Te voir , te regarder bouger , tes yeux , tes p’tits doigts magnifiques… tu es magnifique mon fils ! Être juste là près de toi. Toi dans ton incubateur et maman dans sa ptite chaise bleue ; on écoute de la musique (maman chante tout le temps ) , je te lis des livres , je fais tes soins avec l’infirmière, je tire mon p’tit lait , je fais des petites siestes à côté de toi .. je veille sur toi , je participe à tout les matins aux tournées des médecins et spécialistes, je suis ton porte-parole officiel et je me fais un devoir de voir à ce que tous sache lorsqu’il viennent pour te voir que “le petit Antoine avec un grand A” à besoin de douceur qu’on doit user de délicatesse car tu n’aimes pas être déranger (normal mon amour tu devrais être en paix dans mon ventre et non en train de te faire toucher et encore moins à passer des tests de toutes sortes ) .

 

Je nous souhaite le mieux mon ange … le mieux pour toi car j’espère de tout mon cœur qu’un jour j’aurais la chance de te voir courir avec tes p’tites bottes à l’eau mais comme je te l’ai déjà dit plusieurs fois : si c’est trop pour toi ; je te laisserai partir … avec et dans l’Amour . J’ai connu le vrai avec un grand « A » grâce à toi … celui du don du coeur pur . Maintenant plus rien n’a d’importance sauf toi … j’ai tant cherché ma vocation dans cette vie. J’ai aujourd’hui trouvé : je suis ici pour être ta maman. Pour t’aimer et t’accompagner tout simplement. Je t’admire tellement Antoine.. tu es beaucoup plus fort que moi . Je tiens bon ici car tu es « Le petit Antoine avec un grand « A » et je suis si fière d’être ta maman !
Je pensais être « équipée « pour passer à travers les épreuves de la vie car j’ai vécu tellement de choses difficiles jusqu’à présent mais je réalise que je ne savais rien de la souffrance . Celle de te voir te battre et être si impuissante . Je me ventais de n’avoir peur de rien .. me voici maintenant la peur au ventre chaque jour en pensant que l’avenir ne voudra peut-être pas de toi mon Amour .

 

Heureusement que j’ai le support de ton papa qui est si fort et qui supportent mes colères et mes terribles humeurs et de nos familles et amis (es) … ils me soutiennent, me visitent à coup d’une heure dans le stationnement (COVID oblige), m’apporte des petits plats tout fait (ça c’est merveilleux car je ne veux pas quitter l’hôpital pour aller me faire à manger … j’aime mieux être près de toi ) , m’écoutent et me réconfortent tellement souvent . Sans oublier le personnel hospitalier du NICU qui fait un travail remarquable et qui m’épaule tellement dans mes tsunamis d’émotions .. ils sont là témoins de ma détresse et me tendent les bras quand j’en ai besoin . Le manoir Ronald Mc Donald aussi qui m’offre à petit prix une chambre confortable , le petit déjeuner et une buanderie (te faire offrir la stabilité d’un foyer quand tu n’as plus de repère c’est comme un don du ciel ).

 

Antoine mon bébé adoré ; je ne sais pas quand ni comment on va s’en sortir mais on va s’en sortir !!
Je t’aime
Maman xx

 

Je m’appelle Sandra Rioux et JE SUIS : la maman du petit Antoine avec un grand “A” et je fais maintenant partie du club des « mères-veilleuses » !

 

*La prématurité c’est un univers parallèle dont je soupçonnais l’existence mais jamais tel qu’il est vraiment et ceci étant dit je ne souhaite à aucun parent de devoir le vivre ou plutôt subir .

 

Ce soir ,s’il vous plaît , prenez vos enfants dans vos bras, câlinez les tendrement et savourez la chance que vous avez de les avoir à vos côtés en santé Xxx à bientôt
Ajoutez Antoine à vos prières puissent-elles se rendre jusqu’à lui.

OCTOBRE ♡ ÉLI-NOAM

Bonjour!

Mon nom est Éli-Noam, j’aurai 9 ans en novembre et je suis un véritable rayon de soleil pour tous ceux qui ont la chance de me connaître ou de me côtoyer. Toujours de bonne humeur, très coquin, j’aime être entouré de gens, jouer dans l’eau, jouer dans le sable et quand je peux mélanger l’un dans l’autre, c’est le paradis!

Lorsque je sors de chez-moi, je ne passe pas inaperçu (de toute façon, je suis tellement beau, comment voudriez-vous qu’on ne me remarque pas? :))… Plus je grandis, plus les gens s’aperçoivent rapidement que je suis « différent ». En effet, j’ai plusieurs particularités! Mes parents disent que la vie voulait s’assurer qu’ils restent en forme et ne s’ennuient jamais tandis que de mon côté, je pense que c’est ce qui fait la majeure partie de mon charme!

Même si je grandis, ayant une déficience intellectuelle sévère, je demeure un petit bonhomme dans un corps de grand. On compare mon développement à celui d’un enfant de 2-3 ans. Je suis non-verbal, mais je parviens à dire quelques sons et à me faire comprendre par mes proches. Je dois aussi composer avec une épilepsie réfractaire. Cela signifie donc que, malgré mes 4 anti-épileptiques, malgré le port d’un stimulateur du nerf vague, nous ne sommes jamais parvenus à trouver de solution à mes crises. C’est ce qui est le plus triste parce que c’est imprévisible et insécurisant.

Ma réalité est donc composée de plusieurs crises d’épilepsie chaque jour.  J’ai d’ailleurs dû passer 10 jours aux soins intensifs du CHU Ste-Justine en juin parce qu’on ne parvenait plus à arrêter les orages dans ma tête.  Ça a été toute une épreuve! Maman, papa et mon grand frère ont craint le pire, mais j’ai une fois de plus démontré à tout le monde que je suis un vrai super-héros.

Mes parents ont décidé de quitter le Lac-St-Jean, il y a 4 ans, pour me permettre d’avoir accès à une école spécialisée et pour se rapprocher de mes spécialistes montréalais, considérant mon état de santé instable et mes nombreux rendez-vous. Nous sommes donc maintenant dans la région de Lanaudière. Cet énorme saut dans le vide, qui nous a demandé beaucoup de courage et d’adaptation, s’est avéré être le meilleur choix de notre vie!

Dans la vie courante, je porte une couche, je n’ai aucune conscience du danger, j’ai une voix plus puissante que celle de Marc Hervieux, j’ai peu de concentration, je ne joue pas beaucoup seul, j’ai une démarche ataxique et des problèmes d’équilibre, j’adore manger en utilisant mes mains et… je fais des crises d’épilepsie à travers ça! Étant curieux et de plus en plus fort physiquement, je grimpe sur tout ce que je peux grimper et je peux partir en courant si quelque chose m’attire plus particulièrement (un camion, un chien, etc.).

Voilà pourquoi mes parents disent qu’ils ne s’ennuient pas : je demande une supervision en tout temps!

Lorsque l’entreprise Écogriffe nous a offert un coup de pouce en nous remettant une partie des recettes de leurs ventes du mois, nous avons été vraiment touchés par l’initiative. C’était difficile de refuser, d’autant plus que mes parents cherchent toujours à sécuriser mon environnement à la maison afin de répondre à mes besoins le mieux possible. Notre prochaine étape, ce sera de refaire une nouvelle galerie arrière, à la hauteur du sol. Je n’y comprends rien, mais apparemment, ils n’aiment pas me retrouver debout, sur les rampes, à 8 pieds du sol!

Merci à toutes celles et ceux qui achèteront les magnifiques produits de Écogriffe, m’aidant du même coup et aidant aussi d’autres causes. Merci aussi à l’entreprise pour sa sensibilité et sa grande générosité.

Éli-Noam Quessy

SEPTEMBRE ♡ JEANNE

Cancer sarcome (utérus)

  • La maman de Jeanne a vite remarqué que sa fille n’allait pas bien. Elle a consulté trois fois à l’urgence avant de la voir transférée à Ste-Justine. Depuis le 27 juillet que la belle petite Jeanne est aux soins intensifs et se bat contre cette maladie. Son état de santé s’est vite détérioré :  les médecins ont dû la mettre sur respirateur et l’intuber à son arrivée, car sa pression et sa respiration n’étaient pas bonnes. Ils ont aussi dû mettre la belle puce dans un coma artificiel pour qu’elle reste calme puisqu’un cathéter a été posé dans son cou pour faire une dialyse.
  • Ces évènements n’étaient que le début d’une suite de problèmes. Lors des tests, une infection au niveau de la vessie a été détectée. Jeanne ne faisant plus pipi, une sonde lui a été installée, mais malheureusement, une opération de la vessie sera nécessaire pour l’aider. Cette infection additionnelle ne donne pas le coup de main dont Jeanne a besoin. Bien au contraire, de l’urine a été retrouvée dans ses reins, ce qui lui cause des douleurs. Aujourd’hui, ses reins ne fonctionnent qu’à 20% de leur capacité. Du fentanyl a été prescrit pour soulager un peu la belle cocotte. À ce jour, Jeanne est encore gavée car elle ne peut ni manger ni boire ; il lui arrive encore de vomir ce qui lui est administré. Les parents attendent avec impatience les résultats des tests génétiques qui prendront 4 semaines. Un scan est aussi attendu.
  • Du côté de la maman, qui attend présentement son deuxième enfant, une amniocentèse devra être effectuée pour savoir si le bébé a la même maladie. L’avenir de bébé #2 est encore incertain : seuls les nombreux tests à venir nous le diront.
  • Maman et papa sont présentement en arrêt de travail pour accompagner leur belle fille dans cette difficile épreuve. Énormément de choses en suspens pour cette belle famille déboussolée. Les prochaines semaines seront extrêmement difficiles et stressantes. Pouvoir soutenir la famille financièrement pendant ce moment pénible ne serait qu’enlever une petite dose de stress.
  • Mise à jour 22 août 2021 : Après s’être présentés à l’urgence mardi, nous avons été hospitalisé et Jeanne a eu une nephrostomie (trous dans les reins) pour qu’elle puisse uriner dans des sacs. Elle était en insuffisance rénale encore. Elle est maintenant stable et a eu sa chimiothérapie. Prochaine chimio dans quelques semaines. En attendant, on espère retourner à la maison bientôt!

Une cause vous tient à ♡

Vous êtes un parent ou un ami d’une personne dans le besoin? Une cause vous tient particulièrement à coeur et vous aimeriez nous la soumettre?
Il nous fera plaisir de vous lire et d’inclure votre demande à notre liste de causes à soutenir! Parce que c’est en s’unissant qu’on fera une différence!

Start typing and press Enter to search

Panier